Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Responsive image

Le vent de la colère souffle aussi au Puy en Velay,
à Brives Charensac, Yssingeaux, Langogne, Brioude!

Responsive image

Responsive image

Responsive image

La température redescend à la DR Auvergne,
mais l’indice de vigilance reste élevé !

Alors que les Directions avaient prévu de tenir un conseil de discipline avec une volonté de sanctionner lourdement nos camarades, la mobilisation et l'action ont permis de réduire le degré de velléité de celles-ci. Il n'y aura pas de conseil de discipline. Bien que ce soit encore insupportable et injuste, la sanction se limite à un blâme avec inscription au dossier !

Un aveu de faiblesse (ou de courage ; chacun appréciera) a animer la direction de la DR Auvergne. En faisant le constat que la politique en matière de prévention sécurité n’était pas bonne et que la répression à tout va avait ses limites, la direction fait un grand pas !

Pourquoi un revirement de situation ?

Depuis des années, la CGT dénonce les pressions exercées ainsi que les politiques de managements au sein des unités opérationnelles. Il aura fallut un mouvement spontané des salariés en grève pour faire la lumière sur cette situation inquiétante auprès des directions.

Ce constat est renforcé par l’expertise émergence, ICSI et l’enquête ; My EDF. La CGT a donc entamé des négociations avec les directions pour aboutir enfin à quelque chose de concret :

  • L’abandon des mesures disciplinaires, préalable à tout dialogue.
  • De diminuer la pression faite aux chefs d’agences, qui intrinsèquement, se répercute sur l’ensemble de la chaine managériale jusqu’aux salariés en exécution. La direction s’est aussi engagée à avoir un autre projet managérial.
  • D’engager une réelle concertation avec les organisations syndicales sur un projet ambitieux de prévention / sécurité à la DR Auvergne construit avec les représentants des salariés.
La CGT se félicite de cette victoire qui est d’abord une victoire pour l’ensemble des salariés : avoir un lieu d’échange pour porter vos revendications et répondre à vos interrogations en matière de conditions de travail.

Cependant, la CGT restera vigilante sur le contenu de ces rencontres car pour nous, il est d’abord primordial de porter vos revendications en matière d’organisation, de moyens, d’effectif et de classifications pour pouvoir travailler sereinement et en toute sécurité. .

Ne nous laissons pas intimider, la répression ne fait jamais progresser la prévention !!!

Responsive image

Ca suffit !!! TROP c’est TROP !
STOP à cette violence managériale imposée par les Directions…

Hier, le désarroi des exploitants de la DR Auvergne, tant annoncé et dénoncé auprès des directions a éclaté sur le territoire de la Haute-Loire, 90% de Grévistes, conséquence directe des nouvelles méthodes de management voulues, construites et menées sur la DR Auvergne.
En effet, 2 agents de Brioude-Issoire sont convoqués en entretien préalable de discipline le 06 Décembre prochain, leur tort : Une consignation pour entreprise “non finalisée“ à la demande de cette dernière.
Dans le même temps, 3 agents de la BO de Vichy passeront également en préalable de discipline le 16 Décembre prochain, leur tort : Avoir été pris en photo par un Maire d’une commune de la région Vichyssoise, afin de les féliciter sur leur intervention. Quel mal à ça diriez-vous ? Il manquait un casque sur la tête d’un agent !
A ces 5 agents, il nous faut rajouter 1 agent de GrDF qui s’est vu infliger une rétrogradation de 2 GF et une baisse de son salaire de 4NR, pour un camion accidenté.

TROP c’est TROP. STOP MAINTENANT !


Après les expertises lancées par les cabinets « Emergence », « ICSI », l’enquête « My EDF », qui vont toutes dans le même sens. Nous avons un réel problème d’organisation et de RH sur la DR Auvergne !
On vous l’a déjà dit et on vous le redit : cette politique va nous conduire à de nouveaux accidents sur notre territoire. Cette peur, ce climat nauséabond ne peut plus durer. Hier, 1er décembre, les salariés dans un mouvement spontané, ont décidé de se mettre en grève pour exprimer leur ras-le-bol. Lors de l’Assemblée Générale, ils ont décidé à l’unanimité : • De ne plus accepter les pressions faites par l’employeur • D’exiger l’abandon des mesures disciplinaires.
Dans le même temps, ils ont acté la suspension des consignations « pour entreprise », tant que le climat social ne sera pas apaisé. Dans l’attente les syndicats CGT de la région sont en train de construire la riposte indispensable pour stopper cette violence managériale instaurée par les dirigeants. Tenez-vous prêt à entrer dans l’action pour défendre nos camarades. De plus amples informations vous parviendront ultérieurement…La balle est dans le camp de la direction !!!

Les salariés attendent un signe fort !!!